Mayenne Orne Sarthe

Plan Santé-sécurité au travail 2016-2020 : priorité à la prévention et à la qualité de vie

Mis à jour le 31/01/2017

Pour améliorer la santé et la sécurité au travail en agriculture, la MSA s'appuie sur des plans pluriannuels qui définissent les orientations sur les actions à mettre en oeuvre. Zoom sur le dernier en date, qui concerne la période 2016-2020.

Le Plan santé-sécurité au travail 2016-2020 de la MSA concerne tous les actifs agricoles. Il est issu d'une démarche participative, en cohérence avec le Plan santé au travail 3 des Pouvoirs publics (PST 3) et les orientations du ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt (Maaf).
Il présente des orientations partagées par l'ensemble des acteurs agricoles, expose les axes prioritaires sur cinq ans, décrit les rôles des différents intervenants pluridisciplinaires et détaille les modes d'intervention des équipes Santé-sécurité au travail.
Sept grandes orientations stratégiques ont été retenues par la MSA pour porter sa politique de prévention sur la période :
  • l'évaluation des risques avant tout,
  • une priorité à la prévention primaire,
  • une démarche de ciblage indispensable,
  • la prise en compte des risques spécifiques à l'agriculture,
  • la prévention de la désinsertion professionnelle,
  • la promotion de la qualité de vie au travail,
  • des orientations communes à tous les travailleurs de l'agriculture.
Le plan SST national
Les orientations stratégiques ont été déclinées sous la forme de sept thématiques prioritaires :
  • agir sur le risque animal bovin/lait – bovin/viande auprès des exploitants,
  • agir sur la prévention des risques professionnels dans la filière hippique auprès des professionnels de la filière,
  • agir sur le risque chimique : actions centrées sur les agents chimiques dangereux cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR).
  • agir sur la conception des machines/améliorer la prévention des accidents de chute de hauteur liés à l'usage des engins et des matériels agricoles,
  • agir sur les déterminants des situations de travail générateurs de risques psychosociaux (RPS),
  • agir sur la prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) pour les salariés dans les secteurs viticulture, découpe de la viande et jardins espaces verts. Agir pour les non-salariés dans les secteurs bovins lait, culture et élevage non spécialisé et viticulture,
  • d'une manière transversale, agir sur l'employabilité des actifs agricoles et la préservation de leur santé au travail.
Une déclinaison locale du plan
La MSA Mayenne-Orne-Sarthe s'inscrit pleinement dans les secteurs et les risques retenus comme prioritaires par la Caisse centrale de MSA. Mais vont aussi se retrouver dans le Plan local des actions pour des secteurs d'activités, des populations ou des risques qui ne font pas partie des priorités nationales. Le secteur avicole, par exemple, fera l'objet d'actions spécifiques réalisées en partenariat avec les professionnels de la filière. Les établissements d'enseignement agricole seront comme par le passé accompagnés par les conseillers en prévention, notamment par le transfert d'outils pédagogiques aux enseignants. Les jeunes installés feront également l'objet d'une attention particulière.